Programme obsèques de papa Joseph Mbungu Kandamana à Bruxelles

Vous avez connu le doyen Joseph Mbungu Kandamana (« celui qui résiste »), LE MUKANDIER?

Vous avez des témoignages à partager? Rejoignez la famille Mbungu le Jeudi 17/05

18h30-21h: visite au funérarium Van Ees Renée
21h: Veillée de prière; HOMMAGES et TÉMOIGNAGES à la Eglise Saint Charles Borromée, 13-15 de l’avenue de Karreveld 1080 à Bruxelles à Molenbeek.

Vendredi 18/05
18h30-21h: Recueillement au funérarium Van Ees Renée
21h: Suite Veillée de prière; HOMMAGES et TÉMOIGNAGES à la paroisse Saint-Charles, 13 de l’avenue de Karreveld 1080.

Contact: 0483027665 José Ntala

Natif de Wombali dans le Kwango dans l’ancienne province de Bandundu le 12 septembre 1923 Avec un papa travailleur à Dima pour la Compagnie du Kasaï et une mère au foyer, Joseph Mbungu fait ses études primaires à Dima avant de partir pour l’internat à Leverville (Lusanga) à l’âge de de 8 ans.En 1935, à peine âgé de 12 ans il devient moniteur (enseignant) dans l’enseignement à Bandundu.Il se fait remarquer par le Père missionnaire Gustave Van Tilborg qui lui permet d’accéder aux études moyennes à l’Ecole des Moniteurs de Leverville à la mission des Huileries du Congo-belge.
A 18 ans, il termine ses études, arrive à Kinshasa et le 15 janvier 1942 il est enrôlé dans la Force publique où il est affecté au Groupe (bataillon) de Chasseurs Motorisés commandé par Émile Janssens à l’aumônerie auprès du père Alain Humpers. Remarqué par le futur Général Janssens dont il sera quelque temps après secrétaire particulier,mais aussi moniteur (enseignant), magasinier, vendeur à la cantine, intendant et tenancier de bar…grâce au lien de confiance tisée.
En septembre 1942, son bataillon est engagé dans les campagnes en Afrique de l’Est durant la 2e guerre mondiale, Joseph Mbungu sera chargé de liquider le camp après le départ des troupes. Un mois plus tard, Joseph Mbungu est engagé comme clerc des Pères Jésuites au Collège Albert (devenu Boboto). Les anciens du collège Albert se souviennent bien de lui.
Après la guerre et démobilisé, il rencontrera fortuitement le Général Janssens au Collège. Ce dernier le saluera avec ce trait d’esprit : « Vous avez raté une belle promenade ».
C’est à partir de 1954 que joseph Mbungu commence une nouvelle carrière de journaliste pour « Présence Congolaise », un complément au magazine « Courrier d’Afrique ».En 1958, « Présence Congolaise » devient indépendant et Joseph Mbungu en prend la direction comme le Président. Durant deux ans, « Présence congolaise » sera la tribune du nationalisme dit « modéré », ses bureaux installés dans le quartier de Dendale (actuelle commune KasaVubu) près de la commune de Kalamu en plein cœur de son Quartier d’ambiance dit Matonge. Entre 1959 et 1960, il est ainsi en contact avec les personnalités congolaises de premier plan comme Joseph KasaVubu, Joseph Ileo, Cyrille Adoula, Alphonse Nguvulu…

Information via: Georgine Anne Dibua Athapol

Joseph Mbungu Kandamana
Joseph Mbungu Kandamana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.